L’improvisation

L’improvisation est un chemin vers sa propre voix, sa propre identité vocale, créatrice et musicale, libre des schémas vocaux et musicaux habituels.

L’improvisation nous offre un espace de liberté pour exprimer notre monde intérieur, pour créer au fil de nos émotions et de leurs sources.

C’est d’abord le corps qui chante pour laisser la voix révéler la libre expression de notre intime. Préparé par une détente corporelle et mentale, le chanteur qui improvise, se connecte aux vibrations de son corps et de son être tout entier, se laisse traverser par le chant, libre expression de son état présent et de son imaginaire.

 

Improvisation individuelle
Le chanteur s’appuie sur un bourdon, accord,…du groupe ou sur la dynamique du groupe et crée spontanément sa mélodie, son rythme. Il laisse son chant s’épanouir en exploitant la palette des sonorités, des timbres parfois inconnus et improbables de sa voix. Sa voix s’accorde spontanément aux voix du groupe.
L’écoute de soi, son intime et l’écoute des voix qui le soutiennent vont générer chez l’improvisateur d’autres espaces, d’autres sons. Son univers intérieur se révèle.

Improvisation à deux
Chaque chanteur doit se rendre disponible à l’intention dans le chant de l’autre.
Sans réfléchir, par l’écoute, chaque chanteur s’inspire du chant de l’autre.
La voix de chaque chanteur se nourrit de celle de l’autre sans s’y perdre.

Les champs du chant improvisation

Improvisation à plusieurs
Les chants des autres vont naturellement générer chez le chanteur, émotions, mélodies, exploration vocales, tout en restant à l’écoute des autres et de lui-même.
Lorsque plusieurs chanteurs improvisent ensemble, l’improvisation peut devenir souvent confuse voir chaotique.
L’improvisation demande quelques règles de bases simples qui s’installent facilement avec la pratique et un cadre de partage, de respect de chacun et d’humour.

Après un travail corporel de détente, pour lâcher-prise et se rendre disponible aux autres, les bases de l'improvisation les plus importantes sont :
- j’écoute, je m’écoute, je suis écoutée.
Improviser c’est affiner son écoute de soi, des autres, de l’univers qui nous entoure.
Il n’y a pas de place pour la pensée vagabonde, l’analyse, le mental est au repos.

En groupe, chaque chanteur entend et écoute qu’une partie de la mélodie des autres chanteurs. De cette écoute partielle, chaque chanteur prend appuie sur une voix pour laisser naître sa mélodie. L’improvisation collective se crée par cette écoute constante de chacun et l’appui évolutif sur chaque voix.

lunaire champsduchant

Comprendre le mécanisme physiologique de la voix, permet à l’improvisateur de travailler la matière son en toute liberté
Prendre conscience du rythme dans le corps de la mélodie naissante, donne au chanteur une structure à une liberté vocale, expression de son monde intérieur, en synergie avec l’imaginaire des autres.

Le travail sur l’improvisation se déroule progressivement par des jeux de voix,mouvements du corps et voix, approche de la dynamique du langage imaginaire, recherche de timbres, structures rythmiques, travail harmonique, et différents supports d’improvisation ( chants polyphoniques, textes, …).

Improviser
A partir de mélodies spontanées qui peuvent être très simples et courtes, l’improvisation permet de dépasser ses limites pour révéler son imaginaire et jouer avec celui des autres improvisateurs dans une expression collective.
Dans la construction ensemble du chant improvisé, les chanteurs se sentent vivants, accordés à eux-mêmes et aux autres.

Découvrir, accepter le langage imaginaire
Au départ, le langage imaginaire peut sembler pour certains, rébarbatif, voir ridicule.
Pourtant très vite on se prend au jeu par des exercices appropriés et ludiques. Chacun laisse couler son langage imaginaire ou “sabir personnel”.
Libéré du signifiant des mots, le chanteur trouve très vite son langage pour exprimer son intime. Il s’appuie sur l’énergie des syllabes, des sons qui traduisent son énergie, son état dans un chant fluide.